Les pratiques en cybersécurité des français sont périlleuses

Les pratiques en cybersécurité des français sont périlleuses

28 oct. 2022

Quelles sont les pratiques des français en matière de cybersécurité ? Une étude d'Harris interactive montre qu'une personne sur deux regarde des messages douteux !

Les pratiques en cybersécurité des français sont périlleuses

 

De nouveaux points inquiètent les utilisateurs dans leur sécurité numérique selon une étude d'Harris interactive pour la Fédération bancaire française publiée au mois d'octobre.

L'étude montre que les utilisateurs sont très largement réticents à fournir leurs données personnelles à des tiers, surtout lorsqu'ils le font à distance.

Près de 9 utilisateurs sur 10 se déclarent réticents (88% se disant réticents, contre 65% en présentiel).

Les auteurs de l'étude révèlent "une forte inquiétude face à la possibilité d’une attaque sur Internet impliquant leurs données personnelles, qu’il s’agisse d’une usurpation d’identité (88%), d’un piratage de données bancaires (86%), ou d’une arnaque sur le web (83%). Près d’1 Français sur 3 se dit même « extrêmement inquiet » pour chacune de ces situations".

Les plus âgés semblent les plus préoccupés.

La moitié des personnes ignorent les messages douteux !


Concernant le phishing, seulement la moitié des sondés déclarent lorsqu'ils reçoivent un message douteux avec une offre attractive, proposition de remboursement, alerte sur des mouvements bancaires suspects,…  ignorer le message.

Dans l'autre cas :

- un tiers les consultent (34%),

- une personne sur dix la transfère à une autre personne (8%)

- 7% répondent.

Les plus jeunes (jusqu’à 73% chez les 18-24 ans)  réalisent ces actions plus leurs aînés.

 
Si le message provient d'une fausse banque, "19% avouent répondre la plupart du temps lorsqu’ils reçoivent un email de leur banque les invitant à cliquer sur un lien, et jusqu’à 29% dans le cas où leur conseiller bancaire les inviterait par téléphone à faire des opérations bancaires à distance".

Le téléphone est ainsi un moyen de communication qui inspire moins de méfiance que le web.


Faute d'information, d'accompagnement, de campagnes d'entrainement contre l'hameçonnage par exemple, 1 Français sur 2 indique avoir déjà été victime d’une tentative d’arnaque aux données bancaires sur Internet.

 

A propos de l'enquête : Enquête réalisée par Harris Interactive en ligne du 14 au 15 septembre 2022. Échantillon de 1 014 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Liste des marques

Références

Gardons le cap face aux cybermenaces

Information

  • 7 rue du commandant Malbert

    29200

    BREST